Le centre El Refugio à Medellin en Colombie

 

Le centre "El Refugio" a été créé en 1988 pour prendre en charge, de manière permanente, des enfants en difficulté (maltraitance, errance, mendicité, prostitution), qui ont dû être retirés à leur famille. Le centre est tenu par Marina, qui a une formation de travailleur social. Pour ces enfants, le "Refuge" apporte un répit et est comme une nouvelle famille. 10 enfants, de 7 à 13 ans, y sont accueillis en pension complète.

Le centre accueille aussi 10 autres enfants du quartier pour les repas et le soutien scolaire.

Le Refuge fonctionne grâce à un réseau de solidarités, constitué d'amis colombiens, qui les aident depuis longtemps. Il s'agit essentiellement de dons en nature.

Depuis fin 2015, Amiguitos soutient ce projet qui se situe dans l’agglomération de Medellin, dans un quartier voisin de celui du centre "Maria Auxiliadora" financé par ailleurs.

Le Refuge bénéficie de dons en nature pour l’alimentation, mais la préparation des repas représente une charge de travail importante pour Marina.

Notre soutien financier lui a permis d’embaucher une cuisinière. Il vise aussi à faire face à certaines dépenses urgentes pour les enfants (exemple : vêtements ou dépenses de santé des enfants).

Dernières nouvelles du centre
 

Novembre 2018 - Marina et sa vision du centre

Dans un dernier courrier, Marina nous partage une belle vision du centre.

« Ici nous grandissons, nous nous formons, nous apprenons, nous partageons et nous rêvons à un futur meilleur.
Nous vous sommes très reconnaissants qu’avec tant d’amour et de générosité vous nous accompagnez, pour que notre table soit toujours un merveilleux espace de joie et de partage de bons repas. 

L’éducation, fondamentale pour le bon développement de l’enfant, pour réussir à construire un nouveau projet de vie, pour écrire une nouvelle histoire.

Le Refuge vise à offrir aux enfants et adolescents un lieu où ils puissent vivre sainement, où ils se sentent en sécurité, aimés et protégés.

Nous accompagnons les familles des enfants et des adolescents en leur apportant des conseils et en cherchant à améliorer leurs conditions de vie.

Parmi les rêves que nous avons, il y la rénovation des infrastructures (sols, sanitaires, cuisine) pour que nos enfants et adolescents puissent vivre dans un lieu toujours plus digne. Un autre rêve est de leur organiser un espace sécurisé de récréation.

Vous êtes les bienvenus dans notre foyer, vous faites partie de cette famille, qui rêve, qui construit un monde
plus humain où nos enfants sont notre raison d’être. Mille et mille mercis de cheminer avec nous. »

Marina

 

Novembre 2017 - Le stage de Lise

Lise, 23 ans, originaire de Montpellier, a obtenu son diplôme de travailleur social en octobre 2016. Elle vient d'effectuer un stage de plusieurs mois au Refugio.

Son rôle était d’emmener les enfants à l’école pour les plus petits, l’école étant située à 3 minutes à pied. de jouer avec eux... Pour Pâques, elle a organisé une chasse à l’oeuf. C’est une tradition qui n’existe pas en Colombie... Tous les enfants ont pu participer et ont apprécié.

On lui la posé la question "Qu'est ce ce stage t'a apporté ?"

Ce stage m’a vraiment confirmée dans mon choix professionnel. J’ai pu comprendre la réalité sur place. Le choc culturel entre nos pays est très important. J’admire le dévouement de Marina pour son métier. Elle donne une véritable chance à ces enfants. J’ai comme projet de retourner l’an prochain

à Medellin pour exercer ma profession de travailleur social.
J’ai vraiment envie de donner le maximum pour les

personnes qui en ont besoin.

                                                                                     Lise

 

Novembre 2016 - Histoire particulière d'une famille

Paola a quatre enfants dont trois sont en pension au Refuge.
Durant de nombreuses années elle vivait de mendicité avec eux, et ils habitaient dans une baraque en bois dans le quartier.
Son fils aîné Carlos est au Refuge depuis 7 ans. Son père, avec qui il n’a plus de contact, est un consommateur de drogue.
Ses trois autres enfants, Leon, Zharick et Valery, sont d’un autre monsieur qui ne vit pas avec eux. Mais les enfants le voient de temps en temps. Il fait le strict minimum pour le foyer.
Depuis l’accompagnement du Refuge, nous pouvons constater que Paola ne sort plus ‘‘travailler’’ avec les enfants et qu’elle cherche d’autres alternatives à la mendicité. Désormais Paola fait de la vente ambulante de bonbons, de sacs, et d’images de saints en parcourant les rues de Medellin. Grâce aux ventes ambulantes elle réussit à subsister et à assurer certains de ses besoins. Elle a aussi plus de respect et accorde plus de soins à ses enfants.

1/7
 

Octobre 2016 - Quelques photos

Amiguitos

Bailando Juntos

webmaster :  marc.bayon@laposte.net

© 2016 - Créé avec  wix.com