Le centre Maria Auxiliadora à Medellin
en Colombie

 

Situé à La Sabaneta, dans un quartier périphérique de l’agglomération de Medellin, le centre nutritionnel "Maria Auxiliadora" est tenu depuis son origine par Maria Elda, une mère de 7 enfants, qui vit dans le quartier.

Le centre accueille actuellement 55 enfants pauvres pour un repas quotidien délivré en fin de journée, après l’école.  

Une alimentation diversifiée et équilibrée est délivrée avec des fruits et des légumes à chaque repas. Il s’agit ainsi d’assurer leur développement physique et psychologique.

La nutrition est un aussi levier pour l’éducation : Maria Elda n'accepte pas d'enfants sans avoir visité la famille et sans s'être assurée de la motivation du ou des parents. Elle exige qu'ils soient attentifs aux études des enfants et que ceux-ci soient scolarisés.

Le rôle joué par la responsable du centre auprès des enfants et des mères, souvent très jeunes, est également essentiel. Elle est pour eux un soutien et une référence. Maria Elda aime à souligner qu’au-delà de la nutrition, c'est de l'amour et de l’affection qu'il s'agit de donner à ces  enfants qui connaissent souvent des situations familiales difficiles (très jeunes mères isolées, parents drogués…).

Même si la nutrition reste l’objet principal, avec ses effets directs sur santé des enfants et ses autres effets de levier, l’association apporte ponctuellement des aides exceptionnelles pour faciliter la solarisation des enfants (achats des uniformes, obligatoires pour aller à l’école ; dépenses de santé…).

Certaines des familles vivent dans des conditions très précaires (familles vivant dans une seule pièce, habitations de fortune etc.). Nous avons donc décidé à la suite de notre dernière visite, de financer le branchement de l’eau dans la maison de l’une d’entre elles en complément de l’aide de la municipalité.

de droite à gauche : Gregory, Isabelle, Elda et des enfants du centre

Dernières nouvelles du centre

23 avril 2021 - Les enfants restent chez eux mais le centre se mobilise

Voici les dernières nouvelles de Maria-Elda.

 

Bonjour mon cher Gregory,

Est-ce que tout le monde va bien ? Chez nous, les hôpitaux sont occupés à 100 %. Nous sommes au plus haut sommet de l'épidémie de tous les temps. C'est pire qu'au début. Mais Dieu merci, nous sommes toujours en vie.

On peut sortir une fois par semaine. Et Medellín est l'une des villes les plus touchées. Je continue d'envoyer des provisions aux familles. Les enfants sont toujours à la maison. C'est un peu compliqué car de nouvelles mamans viennent tous les jours pour que nous puissions les aider. Parce qu'ils viennent d'autres quartiers.  Ils viennent du Venezuela. Dans une Maison de 50 m² vivent jusqu'à 3 familles. C'est triste de voir à quel point cette pandémie a empiré la vie de famille de tant de monde. Cette semaine, je suis allée rendre visite à une famille qui est venue me demander de l'aide. J'ai trouvé 7 personnes dans la même pièce. Cela m'a rendue très triste. On se sent impuissant de voir la souffrance des enfants tous blottis ensemble. Nous pouvons faire toute cette aide et travailler avec l'aide de Dieu. Et toute la collaboration de vos cœurs généreux.
Grace à  vous, l'argent arrive en temps et en heure depuis 27 ans tous les mois. Alors je me suis organisée avec ma fille Catalina. Daniel mon fils fait le marché. Catalina et moi, on emballe les marchés. Et nous les livrons à chaque famille. En ce mois, nous livrons 53 marchés à 200 000 pesos (environ 50 euros) chacun. Pour un solde total de 10 600 000 pesos. Une famille a en moyenne 3 enfants. Et c'est du travail pour tout organiser. Mais bien que Catalina soit mariée, elle vit à Serca et vient et nous faisons tout ensemble. Et Daniel adore acheter le marché. Et rechercher des prix bon marché. Je pense que j'ai fait du bon travail avec mes enfants, en leur apprenant aussi à avoir un esprit de service envers les autres. Nous allons donc continuer à travailler avec les enfants de la communauté. Tant que nous avons l'aide de Dieu et votre générosité de vous tous. Ni la pandémie ni la distance ne peuvent nous séparer de l'amour que je ressens pour vous tous.

Salutations à tous et bien des baisers. Et que la bonté et la miséricorde divine vous abritent tous sous sa sainte garde.

Maria-Elda

Novembre 2020 - Covid-19 - Le centre n'est pas ré-ouvert

 

Selon les dernières nouvelles de Maria Elda la responsable, le centre n’est toujours pas ré-ouvert, les enfants ne sont pas retournés à l’école et la propagation du virus est à son pic, si bien que Maria Elda craint un nouveau confinement...

Maria Elda continue à préparer et distribuer quotidiennement des paniers alimentaires pour chacune des familles (32 familles et 56 enfants). Même si tout reste compliqué : limitation de certaines denrées, des queues de 4 heures parfois pour les courses, nécessité d'obtenir un permis spécial pour se déplacer librement afin de distribuer l’aide alimentaire aux familles...

Septembre 2020 - La crise sanitaire à Medellin

 

Maria Elda nous a rendu compte, tout au long du confinement qui a duré du 14 mars au 1er septembre,
de ce qu’elle vivait et de son action auprès des familles les plus pauvres qui ont été aussi celles qui ont
été le plus touchées par cette crise sanitaire. 

« Si le confinement se termine, les difficultés économiques demeurent. C’est très difficile car beaucoup d’entreprises ont fermé. La plupart des familles des enfants se retrouvent sans emploi et ils doivent payer leur
loyer, alors imaginez ! Le centre reste fermé. J’espère que le gouvernement nous permettra de rouvrir bientôt. Pour le moment, je continue à aider les enfants avec des paniers repas. Voici une photo prise le 3 novembre
dernier avec 3 enfants qui peuvent manger grâce à votre générosité : Jeronimo 7 ans, Juan Pablo 6 ans et Susana 5 ans… »

Novembre 2019 - Le centre accueille toujours plus d'enfants réfugiés vénézuéliens

Le nombre d'enfants accueillis est passé de 37 en 2018 à 56 en cette fin d’année 2019.
Les enfants ont entre 1 et 11 ans, la priorité étant donnée aux plus petits. La vingtaine d’enfants supplémentaires sont tous vénézuéliens, ils ont entre 1 et 7 ans.

Elda contribue à son échelle à aider les enfants des migrants vénézuéliens victimes de la situation au Venezuela depuis plusieurs années. La crise présidentielle de début 2019 a encore dégradé la stabilité du pays et le contexte dans lequel vit le peuple vénézuélien, d’où une crise migratoire sans précédent qui impacte l’Amérique latine. La Colombie est le pays d’Amérique latine qui accueille le plus de migrants vénézuéliens.

photo-Elda.jpg
enfants.jpg
Berildo-Erlidia.jpg

Août 2019 - Séjour de Suzanne à Medellin

                  Suzanne a passé 3 mois à Medellin d’avril à juin 2019, dans le cadre d’un voyage de 6 mois à travers l’Amérique du sud.

                  A cette occasion, elle s’est rendue à plusieurs reprises dans les deux centres d’Amiguitos, El Refugio et Maria Auxiliadora.

                  Elle nous fait part de son témoignage.

"Pendant un séjour de trois mois à Medellin, j’ai eu la chance de rencontrer Elda et de pouvoir passer un peu de temps avec elle. Elda habite à Sabaneta, un quartier en pleine expansion au sud de Medellin. Grâce à l’association, elle assure le repas d’une cinquantaine d’enfants du quartier chaque jour après l’école et pendant les vacances scolaires.
Le repas se déroule au dernier étage de la maison personnelle d’Elda, il y a une cuisine, une petite salle à manger et une terrasse sur laquelle se termine régulièrement le repas des enfants ! Elda assure les courses, la préparation et la distribution du repas pour ces enfants avec une organisation très bien rodée ! Ces temps de repas sont essentiels pour les enfants.
Au-delà d’un repas qui est bon et équilibré chaque jour, c’est également un temps d’échange et de repos pour eux. Elda a noué une jolie relation avec chacun des enfants, elle connaît leur situation familiale et ce qu’ils peuvent traverser, elle leur apporte une réelle affection au quotidien."

Suzanne.png